??

Actus

Des nouvelles des Électrons Libres

Présentation vidéo d’Électrons Libres et des instruments développés avec les jeunes du Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) de Wattrelos.

À l’occasion de la publication d’une vidéo sur le dispositif Électrons Libres, petite présentation des instruments développés avec les jeunes du Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) de Wattrelos, suivie d’un mot sur les prochains développements de ce projet.

Mais tout d’abord, place à la vidéo :

Des instruments qui mêlent lutherie sauvage et expérimentations électroniques

Trois instruments ont été créés, issus de la collaboration entre Sébastien Faszczowy, le luthier sauvage, Maxime Duhamel, le musicien électro, les jeunes du FAM et les jeunes de l’École de la 2ème Chance (E2C).

La table sensorielle

L’idée de construire cet instrument est née d’une journée passée avec l’ergothérapeute du FAM. Parmi les éléments dont disposent les équipes, une table sensorielle, utilisée pour la stimulation tactile, était présente mais retenait peu l’intérêt des résident·e·s. Les musiciens ont proposé d’expérimenter en y fixant des micros reliés au système d’enceinte déjà présent, et ajoutant la dimension sonore à la dimension tactile. Suite à la réaction enthousiaste des jeunes, les musiciens ont conçu une nouvelle table sensorielle, amplifiée, permettant de produire une multiplicité de sons.

Horizontale et circulaire pour favoriser la pratique collective, cette table est construite afin de résister aux chocs. Elle dispose de 4 micros, et peut être jouée avec des baguettes et balais de batterie, des balles de ping-pong, servir de support à des kalimbas, des bols tibétains… Les musiciens y ont intégré plusieurs éléments texturés (par exemple les rainures que l’on peut observer sur la tranche, semblables à celles d’un güiro). On peut également ajouter un plot de signalisation ou un tube flexible à la table, afin d’en jouer avec sa voix, en parlant, criant, chantant... (Cette option a notamment permis d’attirer une résidente dans la pièce alors qu’elle ne souhaitait pas y entrer initialement.)
Les couleurs et les textures de la table séduisent les participant·e·s, notamment les plus jeunes, et contribuent à leur donner envie d’en jouer.

Le thérémine lumineux

Cet instrument ludique a été créé pour être joué avec un geste élémentaire (lever le bras). Sa conception est particulièrement simple et il ne nécessite qu’une mise en place minimale. Le thérémine génère un son plus ou moins aigu selon la quantité de lumière qui vient toucher son capteur.

En approchant ou éloignant leur main, les participant·e·s peuvent modifier le son à leur guise. Les musiciens lui ont donné la forme d’un cube, très solide et peint de couleurs éclatantes.

Le module d’effets / Synthé

Les musiciens utilisent de multiples contrôleurs lors de leurs ateliers. Ces outils sont souvent munis de petits potentiomètres, et l’une des observations faisait ressortir que l’attention des jeunes avec autisme était accaparée par la forme de ces boutons. Les contrôleurs émettaient également trop de signaux lumineux qui perturbaient l’utilisation de l’interface. La solution a donc été de simplifier l’interface en ne conservant que ce qui permet de générer et jouer avec le son, tout en l’adaptant aux capacités motrices des utilisateur·trice·s (boutons de grande taille, texturés, crantés, troués) avec des formes et couleurs attrayantes.
Module d'effets synthé
Cette simplification concerne aussi l’utilisation par les équipes encadrantes : nul besoin d’avoir des connaissances en informatique pour utiliser l’instrument, dont le démarrage est automatique. Les musiciens ont également installé des entrées jack pour pouvoir brancher n’importe quel instrument sur ce module d’effets (guitare, micro, lecteur MP3…)

Quelles suites pour Électrons Libres ?

L’ARA va organiser des sessions de sensibilisation autour de l’utilisation des instruments auprès des personnels d’autres établissements, dans une démarche d’accessibilité musicale universelle.

Les instruments ont aussi vocation à être partagés, c’est pourquoi l’ARA va coordonner leur prêt à diverses structures qui pourraient être intéressées. À terme, nous espérons mettre leurs plans à disposition de toute personne qui souhaiterait en fabriquer de nouveaux exemplaires.

En 2020, un nouveau temps de création est en préparation, à nouveau avec les jeunes et les équipes du FAM. Les objectifs sont multiples : permettre aux utilisateur·trice·s de poursuivre leur appropriation des instruments, expérimenter, créer, s’autonomiser, et peut-être créer des morceaux... en tout cas continuer à apprendre à jouer ensemble. Le dispositif sera progressivement ouvert, et proposera des rencontres avec d’autres artistes ainsi qu’avec des apprenti·e·s de l’ARA. L’ambition sera alors de permettre des sorties en dehors du FAM, et bien sûr de poursuivre l’utilisation des instruments comme outils de rencontre et de partage.


Pour aller plus loin

Vous souhaitez en savoir plus sur les Électrons Libres ? Emprunter les instruments pour les proposer à l’utilisation dans votre structure ?

Contactez Charlotte Desbons, chargée de projets médiation culturelle à l’ARA | Adresse e-mail | 03 20 28 06 52


Le projet Électrons libres est soutenu par le département du Nord et la Fondation SNCF.

ARA


301 Avenue des Nations Unies
59100 Roubaix
> Adresses e-mail

Tél. : 03 20 28 06 50
Fax : 03 20 68 06 78
© ARA 2019